Click and play ou Point and Click ?

Click and play ou Point and Click ? qu’importe le vase pourvu qu’on ait l’ivresse !

Ces deux dénominations désignent  la même chose :  le jeux d’aventure. C’est un genre de jeu vidéo qui se focalise sur la narration plutôt que sur les réflexes et l’action. Il met l’accent le plus souvent sur l’exploration, les dialogues et la résolution d’énigmes.

 

Le Jeux d’Aventure

Les premiers jeux d’aventure qui apparaissent dans les années 1970, étaient purement textuel et les choix d’action ce faisait dans une zone d’entré texte.  il faut avouer que ce système quelque peu rébarbatif n’attirait que les passionnés.

Dans les années 1980, les premiers jeux d’aventure graphique font leur apparition. On retrouve à l’écran des images qui remplacent la narration en mode texte, mais les interactions avec l’univers de jeu se font encore en mode texte.

Au début du développement des ordinateurs personnels, Le premier jeu d’aventure à utiliser des graphismes fut « Mystery House » sur Apple II (crée par Ken et Roberta Williams). 

En 1984, sort le premier jeu d’aventure français à succès « L’aigle d’Or » de Loriciel. Je me souviens avoir passé des heures sur mon Oric Atmos à mener cette aventure. Temps de chargement de la cassette énorme, aucune sauvegarde possible et il fallait dessiner son plan soi-même pour se repérer dans le château. Mais que de bons souvenirs ! J’ai même photographié mon écran télé, pour immortaliser ma réussite au moment  du plan final.

 

Avec l’amélioration des environnement graphiques sur les ordinateurs personnels grand public (Amiga, Atari ST, Macintosh …) au milieu des années 80, l’interface en point and click fait son apparition permettant les interaction par le biais de la souris.

« Enchanted Scepters » est l’un des tout premiers jeux d’aventure à proposer ce type d’interface.

Par la suite, des sociétés comme Lucasfilm Games et Sierra On-Line se sont spécialisées dans ce type de jeux et ont apportées au fur et à mesure des améliorations et innovations.

En règle général, l’interface écran présente une vue qui affiche les actions possibles réalisables (sous forme de mots ou d’icônes) . Le joueur pointe le curseur sur une action et clique afin de valider son choix : parler, prendre, ouvrir, marcher, regarder … ce qui lui permet d’interagir avec l’environnement. Des améliorations telles que les raccourcis clavier permettent de sauvegarder la partie, de la quitter ou d’accéder aux options. Les interfaces manuelles se diversifient : manette, joystick, touches du clavier, souris.

Le Point and click reste un standard dans le jeu d’aventure jusqu’au milieu des années 90. Les jeux d’aventures contemporains avec la généralisation de la 3D proposent un vaste éventail d’univers et d’ambiances différentes.

Introduction du jeu Alone in the Dark de 1992, développé et édité par Infogrames. 1er jeu de type survival horror

Quelques exemples de jeux que l’on peut classer dans la catégorie Point and click :

L’évolution du jeu d’aventure a suivi plusieurs tendances en suivant l’avancé technologique des supports. Les jeux ont suivi plusieurs embranchements en apportant de nouvelle manière de raconter une histoire et de faire participer le joueur.

De nombreux jeux vidéo sur console sont basés sur une interface Point and click : jeux de stratégie, jeux vidéo de rôle comme les jeux de type escape the room.

 

L’Escape The Room

Escape the room (évadez vous de la pièce) ou escape game est un type de jeu vidéo d’aventure  dont le principe consiste pour le joueur à parvenir à s’échapper d’une pièce dans laquelle il est enfermé. Il doit pour y parvenir trouver divers éléments cachés dans le décor et suivre une séquence ou un enchaînement de mouvements précis. Des éléments déterminants doivent être trouvés et en possession du joueur pour lui permettre  de « s’évader de la pièce ».

Ce jeu d’aventure Point and click adopte une représentation de type vision subjective à la première personne (désigne, dans le domaine du jeu vidéo, une façon d’apercevoir l’environnement du jeu comme si le joueur incarnait le personnage qu’il contrôle en voyant la scène à travers les yeux de son avatar.) et le (walking simulator ou « simulateur de balade »).

Ce sont des jeux le plus souvent gratuits, à jouer dans une fenêtre du navigateur.

Ce type de jeu a été popularisé en 2004 avec le jeu japonais de Toshimitsu Takagi « Crimson Room », mais le premier jeu de ce type fut  « Mystery of Time and Space « où le joueur doit s’évader d’un complexe futuriste.

Takao Kato, inspiré par le jeu de Toshimitsu Takagi, décide de donner une dimension physique et réel à ce concept. Il ouvre en 2007 au Japon le premier Live rooms escape dans lequel il propose aux joueurs une expérience réelle où ceux-ci doivent, dans un temps imparti, résoudre des énigmes afin de pouvoir s’échapper d’une salle.

C’est en 2011 que le concept dépasse les lointaines frontières orientales de l’Europe, avec l’ouverture par Attila Gyurkovics d’un Live Escape Game à Budapest, en Hongrie.Le concept s’est répandu comme une traînée de poudre dans toute l’Europe, jusqu’à arriver en France.

Cette déclinaison dite de jeu d’évasion grandeur nature se pratique maintenant partout dans le monde avec plus de huit mille salles ouvertes.

Marie-France Quéré

Références :  cet article est partiellement issu de l’article de Wikipédia « Graphic adventure game »; Archive sur olomap.fr; Archive Room Escape game Reviews; Archive Escape Game France; Extraits video de game’s gallery; Ludodrome.

Alors, convaincu par l’originalité de jouer dans un Escape Room ? Venez vivre votre propre aventure immersive !

Click and play ou Point and Click ?

Click and play ou Point and Click ? qu’importe le vase pourvu qu’on ait l’ivresse !Ces deux dénominations désignent  la même chose :  le jeux d’aventure. C’est un genre de jeu vidéo qui se focalise sur la narration plutôt que sur les réflexes et l’action. Il met l’accent le plus souvent sur l’exploration, les dialogues et la résolution d’énigmes.

Le Jeux d’Aventure

Les premiers jeux d’aventure qui apparaissent dans les années 1970, étaient purement textuel et les choix d’action ce faisait dans une zone d’entré texte.  il faut avouer que ce système quelque peu rébarbatif n’attirait que les passionnés.Dans les années 1980, les premiers jeux d’aventure graphique font leur apparition. On retrouve à l’écran des images qui remplacent la narration en mode texte, mais les interactions avec l’univers de jeu se font encore en mode texte.

Au début du développement des ordinateurs personnels, Le premier jeu d’aventure à utiliser des graphismes fut « Mystery House » sur Apple II (crée par Ken et Roberta Williams). 

En 1984, sort le premier jeu d’aventure français à succès « L’aigle d’Or » de Loriciel. Je me souviens avoir passé des heures sur mon Oric Atmos à mener cette aventure. Temps de chargement de la cassette énorme, aucune sauvegarde possible et il fallait dessiner son plan soi-même pour se repérer dans le château. Mais que de bons souvenirs ! J’ai même photographié mon écran télé, pour immortaliser ma réussite au moment  du plan final.

 

Avec l’amélioration des environnement graphiques sur les ordinateurs personnels grand public (Amiga, Atari ST, Macintosh …) au milieu des années 80, l’interface en point and click fait son apparition permettant les interaction par le biais de la souris.« Enchanted Scepters » est l’un des tout premiers jeux d’aventure à proposer ce type d’interface.

Par la suite, des sociétés comme Lucasfilm Games et Sierra On-Line se sont spécialisées dans ce type de jeux et ont apportées au fur et à mesure des améliorations et innovations.En règle général, l’interface écran présente une vue qui affiche les actions possibles réalisables (sous forme de mots ou d’icônes) . Le joueur pointe le curseur sur une action et clique afin de valider son choix : parler, prendre, ouvrir, marcher, regarder … ce qui lui permet d’interagir avec l’environnement. Des améliorations telles que les raccourcis clavier permettent de sauvegarder la partie, de la quitter ou d’accéder aux options. Les interfaces manuelles se diversifient : manette, joystick, touches du clavier, souris.

Introduction du jeu Alone in the Dark de 1992, développé et édité par Infogrames. 1er jeu de type survival horror

Quelques exemples de jeux que l’on peut classer dans la catégorie Point and click :

De nombreux jeux vidéo sur console sont basés sur une interface Point and click : jeux de stratégie, jeux vidéo de rôle comme les jeux de type escape the room.

L’Escape The Room

Escape the room (évadez vous de la pièce) ou escape game est un type de jeu vidéo d’aventure  dont le principe consiste pour le joueur à parvenir à s’échapper d’une pièce dans laquelle il est enfermé. Il doit pour y parvenir trouver divers éléments cachés dans le décor et suivre une séquence ou un enchaînement de mouvements précis. Des éléments déterminants doivent être trouvés et en possession du joueur pour lui permettre  de « s’évader de la pièce ».

Ce jeu d’aventure Point and click adopte une représentation de type vision subjective à la première personne (désigne, dans le domaine du jeu vidéo, une façon d’apercevoir l’environnement du jeu comme si le joueur incarnait le personnage qu’il contrôle en voyant la scène à travers les yeux de son avatar.) et le (walking simulator ou « simulateur de balade »).

Ce type de jeu a été popularisé en 2004 avec le jeu japonais de Toshimitsu Takagi « Crimson Room », mais le premier jeu de ce type fut  « Mystery of Time and Space « où le joueur doit s’évader d’un complexe futuriste.

Takao Kato, inspiré par le jeu de Toshimitsu Takagi, décide de donner une dimension physique et réel à ce concept. Il ouvre en 2007 au Japon le premier Live rooms escape dans lequel il propose aux joueurs une expérience réelle où ceux-ci doivent, dans un temps imparti, résoudre des énigmes afin de pouvoir s’échapper d’une salle.

C’est en 2011 que le concept dépasse les lointaines frontières orientales de l’Europe, avec l’ouverture par Attila Gyurkovics d’un Live Escape Game à Budapest, en Hongrie.Le concept s’est répandu comme une traînée de poudre dans toute l’Europe, jusqu’à arriver en France.Cette déclinaison dite de jeu d’évasion grandeur nature se pratique maintenant partout dans le monde avec plus de huit mille salles ouvertes.

Marie-France Quéré

Références :  cet article est partiellement issu de l’article de Wikipédia « Graphic adventure game »; Archive sur olomap.fr; Archive Room Escape game Reviews; Archive Escape Game France; Extraits video de game’s gallery; Ludodrome.

Alors, convaincu par l’originalité de jouer dans un Escape Room ? Venez vivre votre propre aventure immersive !